Axel Roy

Les dessins d’Axel Roy interrogent les déambulations et les flux urbains.
Ceux-ci qualifient la distance physique qui s’établit entre des personnes prises dans une interaction définie par le concept de « proxémie » d’Edward T. Hall dans son ouvrage La Dimension cachée.

Réalisés à partir de photographies, ses dessins explorent les attitudes des passants au sein d’un espace, avec une prédilection pour les lieux publics, quotidiennement fréquentés.

En s’appuyant sur les travaux de Jean Paul Thibaud, dans Regards en action Ethnométhodologie des espaces publics, le territoire est normalisant et produit des comportements qui le normalisent. Ainsi nous sommes sujets à quantité de réflexes qui sont induits, soit par les caractéristiques du lieu que nous fréquentons, soit par les manières de nous comporter en société.
Si l’ordre social fonctionne comme un accomplissement méthodique, on peut donc, à l’aide de procédures d’investigations, définir ce qui nous permet de nous adapter, à notre insu, à des situations du quotidien.
Le paysage urbain est absent des œuvres pour offrir au spectateur, cet « isolat » des passants et nous laisser imaginer leurs gestes et leurs comportements.

Les dessins d’Axel Roy fonctionnent selon un processus de lecture performative. Le spectateur, riche d’expériences vécues sur le thème, peut restituer un monde visuel et sonore grâce au souvenir, médium indispensable de la méditation. Les dessins réactivent alors des impressions connues qui permettent à ces images de s’incarner dans nos esprits.

 

Artistes2

Œuvres

7
6
5
4
2
1A
3

Biographie

Axel Roy vit et travaille à Paris. Titulaire d’un Master ENSA de Dijon avec mention du jury et diplômé de l’Ecole Offshore, Post diplôme avec Paul Devautour à Shangai (Chine

2017 Never Give up, Grand prix de l’institut culturel Bernard Magrez, Bordeaux, France. Manisfestation d’Art Contemporain Printemps 2017, Bastille design center, Paris Réserve, festival Paris Anim, Paris.
2017 The Artist cookbook, sous la direction de Rudy Khanye.
2016 Catalogue du 61ème salon de Montrouge, sous la direction d’Annie Vigier, Franck Apertet et Emanuele Quinz, ed. Stenberg presse, 2016.
2016 Plastique danse Flore, 10 ème éditition, Potager du roi, Versailles, France. 61ème salon de Montrouge, direction curatoriale de Amy Barak et Marie Gauthier, Montrouge, France.
2015 BURN Out galerie l’Amour, Aubervillier, France. Collectif, 9ème rencontres photographiques de Castelfranc, France. You know Nothing John Snow, bcp#97, Bazaar Compatible program, Shangai, Chine.
2014 Revue Multitude n°57 Art cent valeur, DeYi Studio sur un appel de Paul Devautour.
2012 INTERFACE appartement/galerie 2007_ 2012 catalogue.
2014 Dérives, Athéneum de Dijon, curaté par l’association Art’enko, Dijon, France Oscillation, performance à l’ENSA Bourges en journées performance je fais ce que je fais#3, Bourges, France.


104 Avenue des Champs-Elysées, 75008 Paris